Diététique

La prise en charge « diététique » vise à équilibrer les repas en quantité et en nombre en fonction des besoins nutritionnels.


En effet, ceux ci sont différents en raison du métabolisme, de l'énergie, de l'activité physique, des capacités motrices et finalement des conditions climatiques et environnementales.


Tout commence à la naissance, un bébé s'alimente exclusivement de liquide durant les 4 premiers mois de vie ensuite les aliments solides sont introduits. Ses capacités motrices ainsi que ses besoins métaboliques évoluent. De la même manière, nos besoins nutritionnels se modifient au cours de la vie :

  1. Grossesse
  2. Allaitement
  3. Troubles de santé :
    1. Diabète
    2. Hypercholestérolémie, hypertension artériel
    3. Insuffisance rénale
    4. Dysbiose (maladie de chron, rectocolite...)
    5. Allergie alimentaire
    6. Maladies métaboliques ou syndrome X
    7. Surpoids et obésité
    8. Grands brûlés
    9. Incapacité motrices : fausses déglutitions, fausses routes, faux mouvements...
  4. Adolescence
  5. Âge adulte
  6. Seniors

La nutrithérapie est une section complémentaire à la diététique. Elle cherche à rétablir les apports en micronutriments.

Le terrain est appauvri et l'environnement pollué. Le sol ne nous fournit plus les vitamines (vitamine D, A, E, K, B..., les sels minéraux ( calcium, magnésium, fer, iode...)) qui sont des éléments vitaux. Ils interviennent aussi bien dans nos capacités intellectuelles que dans nos capacités immunitaires.


Ce sont des éléments primordiaux à toutes réactions chimiques dans nos cellules, elles fournissent et distribuent l’énergie et nous permettent de maintenir une température corporelle idéale pour notre survie, de conserver l’équilibre des liquides de notre corps, l'homéostasie : eau, plasma sanguin et lymphe pour le drainage, l'élimination des toxines.

L'aliment moderne est chargé en énergie, c'est à dire en calories, mais trop pauvre en éléments plus subtils car fragiles.

La nutrithérapie tient compte du choix qualitatif, quantitatif de la nourriture. Elle tient compte également du moment de la consommation (la chronobiologie).

La consommation d'aliments spécifiques et la prise de compléments alimentaires sous forme de gélules ou de boisson sont parfois indiqué en fonction des cas patients.


Quand consulter ?

A "tout moment" pour revoir son alimentation... Et surtout en cas de :

  1. En cas de troubles pandémiques de la santé (mondialement étendus) : obésité, prise de poids inexpliquée, maladies cardiovasculaires, diabètes.
  2. En cas de troubles de la sphère digestive : ballonnements, spasmes, crampes intestinales, diarrhée, vomissements, constipation, indigestion, colite, nausée et vomissements.
  3. En cas de troubles de la sphère pulmonaire : sinusite, asthme, rhume des foins, allergies, infections...
  4. En cas de troubles de la sphère sexuelle : stérilité, manque d ‘énergie...
  5. En cas de viellissement cellulaire : tumeurs, cancers, ménopause, andropose...
  6. En cas de maladies dégénératives : arthrose, arthrite, maladies de parkinson, alzheimer...

Intrigués ? Envie d'en savoir plus ? Contactez moi pour un rendez vous, je vous reçois dans mon cabinet de consultation ou à domicile.

“Nous sommes ce que nous mangeons.”
“La santé est en dans l‘assiette.”
“Que ton aliment soit ton médicament...”
selon Hippocrate